SUR LE BLOG

Katag : le jeu d’épées-mousse et bien plus!

Katag

Parmi les nouveaux exposants présents au Salon du jeu et du jouet en 2016, Katag présentera aux visiteurs son jeu de cartes et d’épées-mousse. Rencontre avec François Moffet, l’un des créateurs de ce jeu.

Pour commencer, peux-tu nous parler de Katag?

Nous sommes deux anciens éducateurs en service de garde et on a un jour fabriqué des épées en styromousse dont l’objectif était d’amuser les enfants avec lesquelles on travaillait. Graduellement, nous avons créé un système de jeu de tag par équipe. Katag, c’est avant tout une activité sportive d’épées-mousse. Puis, d’autres écoles nous ont appelées, car notre clientèle cible c’est les 5 à 12 ans. Après 4-5 appels, nous avons décidé de démarrer une compagnie d’animation avec épées, arcs et boucliers en mousse. On a donc commencé à se déplacer dans les écoles, les terrains de jeux et les fêtes d’enfants pour faire des animations.

Depuis ce temps-là, nous avons développé la compagnie et le jeu Katag à Québec et Montréal avec des représentants au Saguenay, à Gatineau, à Sherbrooke et à Drummondville.

Katag

Quelles sont les règles du combat d’épées Katag?

En gros, il y a deux équipes qui s’affrontent. Chaque joueur a une épée en mousse, un dossard et des lunettes de protection. La première équipe qui élimine tous les joueurs l’équipe adverse en les touchant marque un point. Après, on joue plusieurs parties en fonction de la durée de l’animation. L’équipe qui marque le plus de points gagne.

Ça, c’est la base. Après, nous ajoutons des personnages, des variantes et items spéciaux : le mage peut délivrer des joueurs mis hors jeu, puis on ajoute d’autres objets comme des boucliers et des arcs.

Vous avez aussi lancé il y a quelques mois un jeu de cartes à jouer, peux-tu nous apprendre un peu plus?

On a commencé à développer un jeu de cartes il y a deux ans sur base des jeux de cartes Magic, Pokémon, Yu Gu Oh… qu’on a simplifié et adapté pour les 5 à 12 ans. On a créé un jeu accessible et familial. Deux joueurs s’affrontent avec une équipe de 4 héros. Ils utilisent des cartes d’actions et d’objets pour améliorer l’attaque et la défense de ces héros. C’est un jeu d’additions et soustractions il y a donc un aspect éducatif.

Aussi, quand tu achètes une boite de jeu (un deck) il y a tout ce qu’il faut pour jouer avec quelqu’un d’autre contrairement aux jeux de cartes de type Magic où l’autre joueur doit aussi posséder un deck de cartes.

Et puis, le jeu est conçu pour que les parents, autant que les enfants, y trouvent du plaisir. Il est vraiment simple à jouer. Il suffit de regarder notre vidéo de 5 minutes pour comprendre les règles et commencer à jouer.

Pour le moment, il y a deux équipes (feu et terre). Présentement, nous travaillons sur un nouveau deck : celui de la nature avec une nouveauté à prévoir : des compagnons animaux.

Cartes Katag

Combien de joueurs de Katag avez-vous actuellement?

On compte un peu plus de 500 joueurs pour le jeu de cartes, mais on anime environ 55 000 enfants dans la province au jeu d’épées-mousse chaque année.

Y a-t-il une complémentarité entre les deux jeux?

C’est le même concept d’affrontement entre deux équipes avec des variantes stratégiques. On retrouve aussi des personnages du jeu de cartes dans l’animation. Par exemple, Furios, du jeu de cartes, est un personnage que nous avons introduit dans l’activité sportive.

Tu parlais d’un côté éducatif à Katag, peux-tu nous en dire plus?

C’est la seule activité sportive qui intéresse tous les types d’enfants, intellectuels compris, car ce n’est pas un sport à objet unique. Par exemple, si tu n’es pas doué au basketball, il est difficile pour toi d’être impliqué dans le jeu. Il est difficile d’avoir accès au ballon. Alors qu’avec Katag, tout le monde a son épée et est impliqué dans le jeu en permanence. Ensuite, c’est un jeu où les valeurs sont importantes. On encourage l’esprit sportif, l’honnêteté et le respect.

Côté création, qui s’occupe du développement du jeu de cartes?

En ce qui concerne la mécanique du jeu, c’est Katag avec l’aide externe de Stéphane Leblond, Jimmy Goyette pour le graphisme et Laura Csajaji aux dessins.

Katag image

Sinon du côté de l’épée-mousse vous innovez aussi?

Katag a conceptualisé et développé sa propre épée en mousse injectée, utilisée lors de nos animations.
On travaille à moyen terme pour avoir un lieu dédié au Katag avec une boutique. Un centre d’amusement familial en quelque sorte.

Dernière question, en parlant d’épées est-ce que tu es plus Zorro ou D’Artagnan?

J’irais avec D’Artagnan. Il est associé à la France, pays que j’aimerais visité.

Un autre manieur d’épée que tu apprécies?

Inigo Montoya. Un personnage du film ‘’La princesse bouton-d’or’’. Un film culte que j’ai dû écouter 10 fois.

Vous retrouverez Katag lors du salon avec une zone de jeu d’épées-mousse et un espace dédié au jeu de cartes.

Crédits photos : Katag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.